KvelertakNattesferdCover

Alors que sa formule pouvait sembler rodée avec une équipe allstars derrière eux, les Norvégiens de Kvelertak ont décidé de tout envoyer promener afin de produire eux même ce nouvel opus. Résultat : un son plus brut et des compos enregistrées live, qui donnent un sentiment et un rendu très rock’n roll. Pour autant, cette nouvelle manière de faire va comme un gant à nos amis. Les influences sont multiples et palpables, preuve que le groupe repousse encore un peu plus loin ses envies d’expérimentation. Punk, country, hard, black, on ne peut faire une liste exhaustive de ces dernières mais elles y sont toutes, ou presque. Les  titres qui jalonnent la galette sont parfaitement équilibrés et le chant d’Erlend Hjelvik soutenu par ses compères est prenant. En  pariant sur une refonte de ses bases, Kvelertak se réinvente tout en gardant cette spontanéité qui fait du bien dans notre monde bien engoncé dans ses stéréotypes.

[Julien Meurot]

Retrouvez l’interview de Kvelertak en cliquant ici