LED ZEPPELIN
Led Zeppelin III (Remastered)
Folk Rock / Rock
Atlantic Records/Warner Music
★★★★★

Comme un retour vers le passé, époussetant un vinyle poussiéreux et faisant craquer le diamant du tourne disque et nous voici projeter en 1970 ! Plus de cinquante ans après sa première sortie, Led Zeppelin III fait son grand retour dans les bacs en version remasterisée pour le plus grand bonheur des nostalgiques du rock aux ambiances psychédéliques. Préparez vos cheveux longs et pattes d’eph’ et apprêtez-vous à embarquer à bord du dirigeable du rock !  Après deux opus déjà innovants et porteurs de la nouvelle scène du rock anglais, Led Zepplin III nous offre un voyage mythique aux sons et couleurs du rock et du blues. Ces ambiances colorées sont par ailleurs, clairement illustrées sur l’artwork de l’album (un délire psychédélique?). Groupe étendard du rock des sixties et senventies, Led Zeppelin est un incontournable de l’histoire du rock, imposant ainsi ces albums comme des classiques ; mais concrètement qu’en est-il ? Led Zeppelin III est incontestablement destiné aux âmes sensibles à la musique rock mais également à ceux qui affectionnent les curiosités musicales telles que les ambiances psychédéliques, mystiques voire cosmiques. L’album est introduit par le puissant et célèbre morceau « Immigrant Song » jouissant des cris organiques de Robert Plant dès les premières secondes. S’ensuit une playlist éclectique mélangeant le rock au blues en passant par la ballade rock intense (« Since I’ve been loving you ») et une atmosphère presque shamanique (« Friends ») faisant de la voix singulière de Plant celle d’un « gouroux » qui marque parfaitement l’identité du groupe et de sa musique.  L’emprunte au blues est très forte, elle sert notamment à souligner et à renforcer l’aspect psychédélique de certains morceaux (bien loin de la musique expérimentale que l’on peut retrouver chez les Pink Floyd par exemple) ; ce qui n’est pas pour déplaire ! Robert Plant a participé activement à l’écriture des morceaux, ce qui diffère des albums précédents, et donne sans doute cette patte plus identitaire à ce troisième opus contrairement à ses prédécesseurs. Led Zeppelin III est clairement un album de la maturité, et bien que tendant plus vers le folk rock que le hard rock pur, ce « numéro 3 » nous donne matière à nous délécter du jeu pur et intense de John Bonham à la batterie ainsi que du chant du Plant. A écouter inlassablement pour les fans de la première heure et à découvir impérativement pour les néophytes ! [Louise Guillon]