LOST SOUL Atlantis The New Beginning COVER

Durant l’hiver en Pologne, il n’y a guère le choix pour se réchauffer : soit boire de la vodka frelatée comme leurs voisins russes, soit pratiquer un Death Metal bien couillu et technique, loin d’être frelaté lui (quoique diront les mauvaises langues…), et inspiré par contre par ses semblables, à savoir Behemoth, Hate, Decapitated et consorts mais aussi par un certain Nile (avec qu’il a déjà tourné par exemple en 2005) sauf qu’il s’agit ici du célèbre mythe grec de l’Atlantide qui est revisité et non de pyramides égyptiennes (même si les deux mythologies furent étroitement liées…). Et pour ce cinquième album, Lost Soul n’a point fait son avare : dix morceaux relativement longs et fournis auxquels s’ajoutent trois titres bonus. Blasts dévastateurs, growls bien gras et surpuissants, riffs de guitares énormes empilés les uns sur les autres tels des parpaings en pleine tronche, tout est là, le groupe n’oubliant cependant pas d’apporter une touche ambiante personnelle à travers de superbes chœurs (interprétés par le local Wrocław Philharmonic Orchestra) et des soli furtifs et appliqués. Bref, nos Polonais sont généreux. Question traçabilité, la production revient au chanteur/guitariste Jacek Grecki lui-même et si on vous dit que sur l’étiquette il y a écrit : « mixé et masterisé par les fréros Wojtek et Sławek Wiesławski dans leur fameux studio Hertz Studios (Behemoth, Vader, Decapitated…) », emballez- moi le tout, c’est pesé et affaire conclue ! Alors de deux choses l’une, soit vous êtes boulimique et aviez aimé leur précédent effort Immerse In Infinity paru en 2009, vous serez alors comblé par Atlantis : The New Beginning, épique et technique à souhait ; soit c’est l’indigestion puis le drame car vous ne tiendrez pas durant ces soixante sept minutes (édition limitée oblige) de Brutal Death intense et pompeux mais bon, au moins on vous aura prévenu !

[Seigneur Fred]