Moonsorrow_cover

Une heure de musique en cinq titres, mais quels titres ! Un album organique, presque primitif. « Jumalten Aika » fait une ouverture tribale et mystique, tantôt sauvage, tantôt héroïque. « Ruttolehto », plus païen, laisse musicalement une impression de rites sacrificiels entremêlés d’invocations aussi magiques que mystiques, à vous coller la chair de poule. « Suden Tunti » flirte avec le cannibalisme musical, autant que « IhmisenAika » est un hymne guerrier vindicatif et rageur. Quant à « Mimisbrun », si son intro mêle intimement la douceur d’une pluie d’été à la mélancolie des derniers jours de l’automne, l’ensemble du morceau est sombre, torturé et ténébreux à souhait. Au-delà de ces grandes lignes musicales, chaque titre, d’un Pagan Black Metal cru, est empreint d’une foule de variations d’atmosphères, de rythmes et de feelings. De quoi ne pas s’ennuyer une seule seconde.

[Florie-Anne Baugé]

Retrouvez l’interview de Moonsorrow en cliquant ici