NAILS - You Will Never Be One Of Us - Artwork


Si vous commencez à vous lasser déjà des dernières galettes de Hatebreed ou bien Terror et désirez taper toujours plus fort en termes de violence sonore (headbanging et mosh parts inclus), alors il serait sérieusement temps de passer à Nails. Si le nom du combo d’Oxnard (Californie) évoque davantage de prime abord un rayon de bricolage de la quincaillerie du coin nails » en anglais signifiant « clous »), musicalement les Américains donnent dans le « Powerviolence », c’est-à-dire un mélange brutal de Hardcore/Metal, Thrashcore et de Grindcore. Après leur remarqué second album Abandon All Life produit par Kurt Ballou et paru sur le label Southern Lord en 2013, notre trio californien persiste et signe aujourd’hui avec You Will Never Be One Of Us, un disque cru et direct une nouvelle fois produit par le guitariste de Converge. En vingt et une petites minutes, Nails redéfinit à lui seul la notion de brutalité à travers des chansons courtes qui vont droit au but tant sur la forme Friend To All ») que sur le fond (l’explicite « Violence Forever »), l’objectif principal consistant à tout dévaster dans le pit. La guitare hyper saturée du frontman Todd Jones délivre des riffs crasseux façon tronçonneuse Viking, on pense d’ailleurs parfois à du Rotten Sound en petite forme ou bien Napalm Death Parasite » et son break énorme) mais dans une veine Hardcore plus primitive et bien moins technique cependant. Quant aux éructations de Monsieur Jones, elles sont terriblement efficaces même si un peu noyées dans ce flot de décibels. Et You Will Never Be One Of Us se conclut déjà par « They Come Crawling Back » un morceau écrasant à l’intro slayeresque rappelant également nos regrettés Suisses de Cataract Le seul bémol à ce troisième skeud de Nails réside finalement dans sa durée bien trop courte digne d’un EP, mais bon, quand il s’agit de vous enfoncer des clous dans le crâne, mieux vaut aller vite pour pas trop souffrir…

[Seigneur Fred]