NEXORUM
Death Unchained
Death/Black Metal
Non Serviam Records
★★★★☆

Composé de musiciens réguliers ou de session live de Keep Of Kalessin, Vredehammer, Embrace The Dawn et du chanteur Terje Olsen des excellents Norvégiens Khonshu qui nous avait séduits en 2012 avec leur album expérimental et progressif Anomalia (Season Of Mist) (album sur lequel il ne figurait cependant pas encore étant arrivé après en remplacement du chanteur Thebon (Hellish Outcast)), Nexorum publie à présent son premier long effort après deux singles parus successivement fin 2019 puis en ce début d’année. On retrouve ainsi ces deux morceaux, « Saligia Moralis Codice » tout d’abord, et « Great Horned King » (aux relents svart crowniens), au début de l’album qui donnent clairement le la à un Death/Black moderne méchamment bon et couillu. Death Unchained sonne comme un disque puissant et extrêmement mature avec des riffs racés et travaillés. Il faut dire que nos gaillards originaires de Trondheim n’en sont donc pas à leur premier coup d’essai comme vous l’aurez devinez à la lecture de leur pedigree musical. Imprégné de cette culture locale orientée Black Metal, Nexorum propose un mélange habile et dynamique de Death et de Black Metal à la Behemoth ou Svart Crown à travers dix brûlots sans aucun temps mort ni trop de redondance ce qui au passage mérite d’être souligné dans ce genre. Sombre, rythmé avec ses passages pachydermiques ou rapides appuyés par des arrangements à la manière d’un Behemoth ou Hate (« Retribution », « Death Unchained »…), très convaincant grâce aux growls de Terje, et finement produit à domicile par son guitariste Roger Isaksen (Embrace The Dawn…), Death Unchained bénéficie donc de tous les ingrédients pour vous scotcher au mur, ou plutôt vous enchaîner. On attend même déjà avec impatience la suite et des concerts. Une bien jolie surprise en ce mois de mars déjà très sombre où tout n’est que noirceur dans ce bas monde épris de pandémie…

[Seigneur Fred]