Sept ans se sont écoulés depuis la sortie du merveilleux Volition. Protest The Hero, groupe de Métal progressif, a écumé pas mal de salles et aujourd’hui, la formation canadienne fait peau neuve avec un nouveau label. Leur album Palimpsest marque le retour d’un groupe qui assume pleinement ses choix et sait où il va à présent. [Entretien avec Rody Walker (chant) par Loïc Cormery – Photos : DR]

Sept ans se sont écoulés depuis votre précédent album, pourquoi avoir mis tout ce temps pour accoucher de votre nouvel album ?
Tu sais lorsque nous avons sorti Volition en 2013, nous avons quasiment tourné pendant un an pour soutenir ce disque. Pourtant rapidement, on a commencé l’écriture de ce nouvel album puisque notre souhait de l’époque, était de sortir notre cinquième album au plus vite pour ne pas perdre la fibre. La composition avançait plutôt bien, quand notre ancien bassiste a décidé alors de ne plus suivre le groupe pour diverses raisons. Nous avons continué à écrire, mais ce fût assez compliqué. J’ai ensuite eu des problèmes de voix qui m’ont contraint d’arrêter de chanter pendant plusieurs mois. J’ai donc pris des cours avec un coach. Tout ce processus s’est enchainé vite et en même tempsc’était pénible. De plus, l’inspiration était un peu partie donc il a fallu nous remotiver. Ce temps fût nécessaire mais je t’avoue que sept années c’est très long !

Vous étiez indépendant sur votre précédent album, pourquoi avoir choisi Spinefarm Records comme deal pour le label ?
Oui, nous avions besoin d’espace et de savoir où nous allions en tant qu’indépendant. Spinefarm est le meilleur choix pour nous et c’est très sensé.En tout cas nous voilà de retour avec notre nouveau skeud qui tabasse et une distribution à la clé via Spinefarm qui s’investit à 200 % dans notre nouvel opus…Et ça c’est bon !!! Que demander de mieux, nous sommes comblés… J’ai hâte de chauffer les planches avec nos nouveaux titres qui hélas ne seront joués live pas avant 2021 maintenant…

Des titres comme « The Canary » ou encore « From The Sky » représentent bien l’essence de Protest The Hero. D’ailleurs Todd Kowalski de Propagandhi a été convié sur le 1er de ces morceaux...
Ce sont d’excellents morceaux, je les adore, ils sont vraiment dans les meilleures compos que Protest The Hero ait pu créer…Une bonne énergie Métal comme on aime !!! Nous faisons pas mal de choix cohérents dans nos morceaux pour qu’ils sonnent le mieux possible en live ! Tu mentionnes là un nom qui m’a toujours fait vibrer et surtout un très bon pote à moi. J’adore Propagandhi et toute leur disco est formidable. C’était évident qu’un jour Todd tienne la basse sur un de nos morceaux. C’est chose faite et je le remercie pour ça. On fera peut-être une tournée ensemble, qui sait ça serait bien fun ! Même quand ils n’étaient pas archi connu j’adorais leur esprit chez Pantera. Et puis Dimebag c’était Dimebag, un talent hors du commun, un riffeur incroyable et ses solos sont indétrônables.

Palimpsest traite de sujet très politique. Tu es attristé par ce monde qui est en perpétuelle évolution ?
Oui comme pas mal de monde à vrai dire. Je parle exclusivement des Etats-Unis entre autres choses. Trump est une véritable hérésie pour ce monde. Je ne comprends pas le peuple américain rien que pour ça. Je ne vais pas réécrire l’histoire mais j’aimerais juste dire que les Américains, ou du moins une partie des Américains, est vraiment abrutie ! Excuse-moi ,hein, mais il faut que ça sorte ! (rires) Après dans l’album, il y a plein d’éléments positifs et heureusement tout n’est pas noir ! C’est certainement l’album le plus personnel et le plus cohérent que j’ai écrit et j’espère que certains message passeront et resteront dans la tête de la communauté.

Comme tout le monde, vous êtes coincés pour cette année en termes de concert. Quelles sont vos plans quand même ?
Nous n’avons hélas pas le choix, il faut prendre notre mal en patience. Cette année est morte de tout façon, on ne peut rien y faire. Donc on va prendre le temps nécessaire d’être avec nos familles. Nous sommes impatients bien sûr et nous sommes prêts à revenir plus fort que jamais !

CHRONIQUE ALBUM

PROTEST THE HERO
Palimpsest
Metalcore progressif
Spinefarm Records/Universal Music
★★★★☆

Protest The Hero n’est pas a son premier coup d’essai et beaucoup dans le monde du Métalcore progressif connaissent bien la marque de fabrique du groupe. Riff assassin, rythmique lourde et complexe parfois très barré avec un chant mélodique mais terriblement efficace. Après de nombreuses tournées à travers le monde entier, Protest The Hero accouche dans la douleur de son nouveau rejeton au bout de sept longues années. Changement de label et surtout changement de vision d’ensemble. Rody, chanteur et membre originel en à même perdu sa voix qui aurait pu coûter la vie au groupe. Le son pour commencer est déjà très puissant mais toujours aussi clean. L’album ne renferme pas vraiment de temps morts et c’est le côté bourre pif ou claque sur le côté qui prend le pas, crasant bien comme il faut ta gueule au passage. Comme toujours, le groupe fait souvent référence à à des mixes de l’ancienne école tout en apportant une touche de fraîcheur en termes de riffs appuyés et de groove technique précis. Ce sens de la mélodie intégré dans des structures complexes s’inscrit dans la lignée d’un Coheed And Cambria ou d’un Fair To Midland. L’extrême densité de ce Palimpsest est à double tranchant. Difficile de ne pas s’essouffler si l’on décide de parcourir l’album d’une seule traite cependant. En tout cas le groupe canadien maintient l’attention et ce nouvel album va en surprendre plus d’un. [Loïc Cormery]