15625588_553369848201168_3410891715051626715_o

« We’re back! »

Neuf ans après leur dernier opus (We love you all, chez Season of Mist), les Toulousains de Psykup annoncent la couleur d’entrée. Si le groupe, formé il y a plus de 20 ans, a subi quelque changements de line-up entre temps (exit le bassiste Pelo et le guitariste Vidda), Psykup nous livre avec ce Ctrl+Alt+Fuck un album costaud, porté par le single « Violent Brazilian Massage » pourtant loin d’être le meilleur titre de cette nouvelle galette. Notre choix se portera davantage sur « The Intelligence », ou encore « Crisis of Today », morceau le plus long de l’album, sur lequel le groupe ne se refuse aucune expérimentation, jusqu’à y inviter un violon strident qui s’intègre pourtant parfaitement à l’ensemble. Ce n’est d’ailleurs pas le seul titre où Psykup se laisse aller aux fantaisies instrumentales, les cuivres s’offrant une place de choix sur un titre comme « Cooler than God » ou encore le final de « Crisis of Today », qui amène habilement un fin en deux parties, « The Long Ride Home », qui débute avec une partie « Sunrise » instrumentale – seuls quelques mots, parlés, viennent s’immiscer – de fort belle facture, avant que la partie « Sundown » n’achève ce sixième album comme il se doit.

[Philippe Jawor]