SECRETS OF THE MOON_Sun_Cover

Nos voisins d’outre-Rhin continuent leur mue sur ce sixième opus dépressif à souhait aux accents Gothic/Dark. Crone, le side project de son chanteur/guitariste sG avec Markus Renzenbrink (Embedded), semble d’ailleurs avoir favorisé cette récente orientation. Si Seven Bells était un cran inférieur par rapport aux excellents Privilegium (2009) et Antithesis (2006) car tout simplement moins fort et surprenant, Sun se veut beaucoup plus mélodique et aérien, mais toujours aussi sombre à l’image de ce trou noir figurant sur l’artwork… Le chant de sG, uniquement clair désormais et parfois presque trop présent (« Dirty Black »), rappelle un certain David Bowie par son côté Rock Indé/New Wave de la fin des années 80. Rassurez-vous, les atmosphères froides et dissonantes demeurent néanmoins magnifiques (« I Took The Sky Away », le final de « Mark Of Cain »), simplement les chansons ressortent plus formatées ici et d’une grande fluidité (« Man Behind The Sun »), gage de qualité chez nos Allemands. Ajoutez à cela une production sonore limpide, et vous obtenez une œuvre non plus de Black Metal mais d’une douce noirceur qui risque de voir s’éclipser plus d’un fan…

[Seigneur Fred]