Après 20 ans de carrière et 9 albums studio, il était temps pour Soilwork de passer le cap du live. Tant qu’à faire, les Suédois ont fait dans le son et lumière, accouchant aussi bien d’un CD audio que d’un DVD, agrémenté de quelques bonus. Björn « Speed » Strid (chant), seul rescapé de l’aventure originelle, nous en dit un peu plus. [Entretien par Philippe Jawor]

SoilworkPourquoi avoir enregistré ce live à Helsinki, en Finlande, plutôt qu’en Suède, d’où vous êtes originaires ?

Nous avons un rapport spécial avec la Finlande et Helsinki : on y a des fans très fidèles, et beaucoup d’entre eux ont commencé à nous soutenir dès nos débuts. On y a aussi eu nos plus hauts classements dans les charts, et les salles se remplissent assez vite quand nous venons y jouer.

On peut dire qu’on n’a pas pris beaucoup de risques sur ce coup-là, mais on avait aussi envie de leur rendre un peu de ce qu’ils nous avaient donné. Enfin, je pense qu’Helsinki était le cadre parfait pour capturer la mélancolie de « The Living Infinite ».

 

Vous aviez neuf albums studio pour établir une setlist spéciale pour cet évènement. Ça n’a pas été trop difficile ?

On voulait de toute façon inclure pas mal de titres de « The Living Infinite », puisque c’était l’album que nous défendions alors, mais nous voulions aussi distiller de vieilles pépites.

Il fallait que ce soit un challenge pour nous, mais il fallait aussi que ce soit fun : nous avons essayé quelques variations dans la setlist, et puis on a décidé de ce qui allait être sur le DVD ou pas. Il y a des chansons qui n’étaient sans doute pas destinées à être jouées en live et d’autres qui n’étaient peut-être plus aussi fun que dans notre souvenir…

 

On retrouve aussi sur ce DVD une longue interview de toi, des images en coulisses… En quoi était-ce important pour vous de montrer ces aspects du groupe ?

À l’origine, le documentaire était prévu comme bonus du double album, mais on a finalement préféré le garder pour le DVD « officiel ».

En ce qui concerne la partie « A brief history of Soilwork », ça a été filmé durant les festivals de l’été 2014. À cette époque nous étions justement en Finlande et on a juste décidé de profiter du beau temps pour se poser dans un parc et revenir sur chaque album et ce qui les a entouré.

C’est un truc sympa à regarder pour les fans, d’autant que je ne crois pas qu’un média quel qu’il soit a vraiment documenté TOUTE l’histoire de Soilwork.

 SOILWORK – This Momentary Bliss – Live In The Heart Of Helsinki (OFFICIAL LIVE CLIP)

SOILWORK – Bastard Chain – Live In The Heart Of Helsinki (OFFICIAL LIVE CLIP)

 

Chronique à retrouver dans METAL OBS’ n°67.