STRIGOI
Abandon All Faith
Death/Dark Metal
Nuclear Blast/Ada
★★★★☆

STRIGOI - Abandon All Faith artwork

« Le roi est mort, vive le roi ! », ou plutôt « Vallenfyre est mort, vive Strigoi ! » dirions-nous ici. Ce nouveau side-project de notre ami anglais Greg Mackintosh (Paradise Lost) s’inscrit comme un changement dans la continuité en quelque sorte, un peu à la manière de nos chers politiciens sauf qu’avec Strigoi (= créatures mort-vivantes du folklore roumain que l’on assimilerait aux vampires) ou bien Vallenfyre, point de publicité mensongère. Le célèbre guitariste gaucher qui n’a jamais été aussi productif hors de son principal groupe depuis le décès de son père en 2009, s’est entouré de ses ex-sbires (l’excellent batteur finlandais Waltteri Väyrynen (Paradise Lost, Bloodbath, Abhorrence…) ; et le bassiste Chris Casket (Eastern Front, Devilment, ex-Extreme Noise Terror)) pour fonder Strigoi pour aller encore plus loin dans les abysses du Death Metal… Passée une intro aux influences Frostiennes qui n’aurait pas dénaturé sur le Monotheist de Tom G. Warrior et du regretté Martin Eric Ain (« The Rising Horde »), « Phantoms » nous plonge d’emblée au cœur des ténèbres avec un riff proche des derniers Paradise Lost, très old-school, avec toutefois un tempo général plus enlevé et nerveux, le tout baignant dans une décadence certaine. Entre guitares tronçonneuses aux accentuations Crust, growls ténébreux, et noirceur maladive, Abandon All Faith est un aller sans retour, sans espoir, pour Greg Mackintosh, capable de faire le grand écart artistique entre un album de Paradise Lost comme Host (1999) à celui-ci avec Strigoi aujourd’hui en l’espace de vingt ans pour toujours mieux exorciser ses démons, signe du talent de ce grand monsieur.

[Seigneur Fred]

STRIGOI
Abandon All Faith

Fermer le menu