You are currently viewing TAGADA JONES – PUNISH YOURSELF : Live report @Le Trianon – Paris (Fr) le 17/12/2021

TAGADA JONES – PUNISH YOURSELF : Live report @Le Trianon – Paris (Fr) le 17/12/2021

Vendredi 17 décembre 2021, c’est dans cette très belle salle parisienne du Trianon que le punk et le rock se sont alliés pour réunir la foule équipée de son pass sanitaire de rigueur… [Texte par Marine Techer – Photos live par Punky_Photographe]

C’était à Punish Yourself d’ouvrir ce bal nocturne des enragés. Et le groupe de rock/metal électronique toulousain a très bien rempli le job. Les Punish Yourself on réussi à imposer leur ambiance musicale et scénique avec ses couleurs fluorescentes habituelles mises en valeur par cette lumière noire, une playlist très bien choisie, nous baignant dans cet univers à la fois planant et électrisant.

Pour les amateurs du groupe, il manquait le plastron de Klodia et sa pyrotechnie, qui font partie de l’identité du groupe, y ajoutant habituellement  le spectaculaire. Si vous n’avez jamais vu ce groupe sur scène, foncez-y, chaque nouvelle expérience de Punish Yourself est une nouvelle découverte.

Track-list :

  1. Dies Irae
  2. Cnn War
  3. R’n’roll Machine
  4. I Like It
  5. Spin the Pig
  6. Mothra Lady
  7. Gasoline
  8. Sexy
  9. Gun
  10. Holy Trinh Thi
  11. Primitive
  12. Blacksun
  13. Enter Me Now
  14. NightClub





Voila enfin venu le tour des Bretons, dans un public chauffé à blanc. Les fans de Tagada Jones ont clairement répondu présent ce soir dans la capitale. Ils sont fin prêts pour ce bal nocturne des enragés…

A la venue du second morceau, le public chante à l’unisson les paroles de « Je suis démocratie ». Les morceaux s’enchaînent, les pogos aussi. Le sol du Trianon vibre sous les pieds et la sécurité ne sait plus où donner de la tête.

Le set proposé par les membres du groupe est bien construit et carré, à l’image de leur travail. La découverte sur scène du dernier album A feu et à sang était très attendue, mais la joie de retrouver des morceaux plus anciens et autres classiques, comme « Zéro de conduite » ou  « Combien de temps encore », était plus forte encore, après ce concert post-covid tant attendu ici en France, comme partout ailleurs dans le monde…

La collaboration avec les Bidons de l’Enfer, la pianiste et l’orchestre symphonique, ont rendu ce concert plus prestigieux. Et l’émotion fut renforcée par les percussions des Bidons sur des thèmes comme « Nous avons la rage », ou bien parfois par la douceur du piano et de l’orchestre symphonique. Mais les Tagada Jones ne s’arrêtent pas là, puisqu’un featuring sur « Nation to nation » avec Vx69 (chanteur de Punish Yourself) a lieu sur scène.

Il est 22h30, la fin du concert approche, mais le public parisien en redemande, après « Mort aux cons » devenu un véritable hymne, scandé avec ferveur par les spectateurs. Les musiciens décident de prolonger les hostilités pour deux chansons supplémentaires, un peu à l’improviste. Ainsi, le public aura le droit encore à « Cargo » et « Elle ne voulait pas ».

Track-list :

  1. A feu et à sang
  2. Je suis démocratie
  3. Combien de temps encore
  4. De l’amour & du sang
  5. Le dernier baril
  6. Les 4 éléments
  7. Nous avons la rage
  8. Tout va bien
  9. Karim et Juliette
  10. Plus de son plus d’image
  11. La peste et le choléra
  12.   Nation to Nation
  13. Le feu aux poudres
  14. Vendredi 13
  15. De rire et des larmes
  16. Mort aux cons
  17. Zéro de conduite
  18. Cayenne
  19. Cargo
  20. Elle ne voulait pas