THE SPIRIT
Cosmic Terror
Black/Death Metal
Art Of Propaganda Rec.
★★★★☆

Seconde petite bombe de la part de nos voisins d’outre-Rhin qui pratiquent un Black/Death Metal extrêmement bien ficelé techniquement depuis 2015 du côté de Sarrebruck (Land de la Sarre) sans oublier pour autant le côté mélodique généralement typique des formations scandinaves de renom tels que les regrettés Dissection, ou les toujours vivants et actifs Necrophobic (plongez-vous dans leur dernier méfait Mark Of The Necrogram dont nous vous avions parlé début 2018 lors de leur interview). Si leur premier album Sounds From The Vortex avaient déjà pu interpeller certains d’entre vous en 2017 ou l’année suivante grâce à une réédition soutenue par Nuclear Blast, la récente signature de The Spirit avec le label Act Of Propaganda Records (Harakiri For The Sky, Karg, etc.) va permettre à présent au groupe allemand de se faire davantage connaître auprès de son cœur de cible sur la scène Black européenne et mondiale, à n’en pas douter au vu de la qualité de son nouvel effort. On y retrouve le single « Pillars Of Doom » déjà paru l’an dernier ainsi que six autres nouveaux morceaux, un poil moins véhéments peut-être que Sounds From The Vortex (mais c’est là chipoter un peu) et surtout plus sophistiqués et froids, plus propres. En effet, Cosmic Terror a été enregistré aux fameux Woodshed Studios en Bavière au printemps  2019 chez l’incontournable V. Santura (Triptykon, Noneuclid, Dark Fortress) excepté la batterie captée elle aux Iguana Studios comme sur Sounds From The Vortex. Du plus introspectif « The Path Of Solitude » aux fougueux « Serpent As Time Reveals » ou « The Wide Emptiness » en passant par le plus classique « Strive For Salvation » jusqu’à l’épique chanson-titre en fin d’album, rien n’est laissé ici au hasard, tout étant méticuleusement composé et joué, particulièrement au niveau des guitares avec ce sens du riffing rigoureux, ainsi que dans l’architecture rythmique. Le résultat ne décevra donc aucunement les fans de la première heure et en captivera de nouveaux tant l’ensemble sonne impeccable dans son interprétation mais aussi sa construction (deutsche qualität oblige !) sans pour autant être un plagiat de Dissection comme les membres d’Obscura et Secrets Of The Moon ont tendance à le faire, certes avec sincérité, dans le side-project Thulcandra… D’ailleurs The Spirit s’est doté d’un artwork différent de ces derniers avec une pochette plutôt décalée dans le genre Black/Death Metal d’obédience scandinave avec son côté 4ème dimension, signée de l’artiste français Valnoir (peut-être pas la meilleure de ses œuvres cependant). Le trio allemand est à voir cet été en festival en Europe si les conditions sanitaires à venir le permettent, notamment au Wacken Open Air le 30 juillet 2020. En attendant, savourez cette galette allemande de terreur cosmique afin de vous changer un peu l’esprit.

[Seigneur Fred]