You are currently viewing THUNDERMOTHER : Live report @La Laiterie Artefact – Strasbourg (Fr), le 22/06/2021

THUNDERMOTHER : Live report @La Laiterie Artefact – Strasbourg (Fr), le 22/06/2021

Un concert initialement prévu le 14 novembre 2020 et déplacé au 15 janvier 2021, puis au 18 avril 2021, une déferlante électrique scandinave s’est finalement abattue sur la salle de La Laiterie à Strasbourg le soir du mardi 22 juin…Compte-rendu et interview ci-dessous. [Live report par DeCibelle – Photos : Gérald Laporte]

Après avoir subi pendant plusieurs jours une forte vague de chaleur, quelques coups de tonnerre ont retenti ce mardi 22 juin après-midi sur Strasbourg… Mère nature essayait t’elle de nous dire quelque chose ? Certainement !

Thundermother,  ce groupe de Stockholm 100 % féminin a en effet pu (enfin) reprendre la tournée arrêté mi mars. La route leur appartient ou comme le titre  “The Road is Ours” extrait de l’album “Heat Wave – Deluxe Edition” sorti le 21 mai 2021. C’est donc à Strasbourg que le coup d’envoi est donné.

Concert assis, placement néanmoins libre, port du masque obligatoire ainsi que distanciation, ce n’est peut être pas la meilleur façon de vivre un live mais le public était au rendez vous faisant même un sold out.

Un bar/buvette avait été aménagé à l’extérieur, les boissons étant interdites à l’intérieur et un sens de circulation fléché au sol, comme chez IKEA, était alors mis en place.

C’est le manager, Michael, qui improvise une première partie avec beaucoup d’humour : « Nous avons trop de marchandises… Je ne sais pas si vous vous rendez compte c’est un massacre » ou «  combien de personnes ont déjà assisté à un concert de Thundermother ? 1,2,3,4,5,6, …. mille personnes ! Parfait ! » et annonce également le remplacement temporaire de la bassiste Majsen. En effet, dans la semaine, elle avait fait un communiqué via son compte Instagram. Elle rencontrait des problèmes financiers (du à l’arrêt de concerts pour cause de pandémie) et avait repris des études. Majsan est donc remplacée ici par Mona Lindgren (aka « DeMona ») qui s’avère être très à l’aise et parfaitement intégrée au sein du groupe.

Guernica Mancini séduit le public par le son de sa voix puissante rockeuse teinté d’un groove aux résonances blues tandis que Filippa, guitariste membre fondateur et leader du groupe, nous délivre des riffs digne d’un Joel O’keefe. Elle descend même de la scène, monte aux gradins du fond de la salle avant de disparaître et resurgir parmi les filles sur scène. N’oublions pas enfin la très talentueuse Emlee Johansson à la batterie qui s’est laissée aller à des instants de solo.

=> Un extrait du concert à découvrir ci-dessous :

Setlist du concert :

Whatever
Dog from hell
Into the mud
It’s just a tease
Back in ’76
Hellevator
The Road is ours
Somebody love me
Loud and Alive
Mexico
Heatwave
Deal with the Devil
Rock n Roll Heaven
Shoot to kill
Revival
Give me some lights
Thunderous
Driving in Style
We fight for Rock and Roll

=> A noter que Thundermother sera de retour en France jeudi 19 août au Motocultor Festival à Saint Nolff (56) ainsi que le dimanche 12 septembre au Raismesfest à Raismes (59)

THUNDERMOTHER : LINTERVIEW

Thundermother ne joue pas que du rock and roll, elles sont rock and roll ! Telle est la devise de ce groupe féminin suédois. Avec un son hard rock australien, la jeune formation a cependant connu un line-up mouvementé depuis leur formation en 2009, devenant un quatuor après avoir évolué sous forme d’un quintet. La tournée prévue au printemps 2020 en première partie de Rose Tattoo avait dû être annulée au printemps 2020 en raison de la pandémie du coronavirus, mais remplis d’ingéniosité, c’est sur le toit d’un camion de pompiers que les filles donnèrent quelques concerts ainsi que dans des Drive-in, ou bien, désormais un peu plus conventionnels, des concerts en streaming sur internet… Après  une longue période « off the road » et un album remasterisé  Heatwave / Deluxe edition, c’est à Strasbourg que Thundermother reprend sa tournée pour une série de pas moins 88 dates à travers l’Europe. [Entretien avec Filippa Nässi (guitare/fondatrice) et Guernica Mancini (chant) par DeCibelle – Photos : Gérald Laporte]

Tout d’abord merci d’avoir pris le temps pour cette interview . La première question qui me vient c’est : Qu’est ce que ça fait de reprendre la route ?
Guernica & Filippa( en chœur) : Génial ! Incroyable !!
Guernica : c’est à la fois éprouvant , nerveusement, et super excitant en même temps. On est prêtes à reprendre là où nous nous étions arrêtés.
Filippa : La journée a été remplie de beaucoup de joie , on voit la route d’une autre façon comme « oooohh on voit de nouveau l’aéroport !! [rires]

Là où vous vous étiez arrêté, donc, au moment de la pandémie et du confinement. Vous étiez en plein tournée promotionnelle de votre album Heat Wave sorti en juillet. Quel fut votre dernier concert ?
Guernica : Nous nous sommes arrêtés en mars , lorsque nous avons fini la tournée avec Rose Tattoo.
Filippa : Nous étions en tournée avec eux et d’un coup il a fallu retourner en Suède ,c’était triste.
Guernica : C’est nul mais nous avons eu de la chance de pouvoir faire le « Corona Tour » qui c’est terminé , je ne sais plus…
Filippa : le 4… je crois le 4 novembre ,  avec 50 personnes ! Nous avons réussi à faire un tour par nos propres moyens !
Guernica : C’était super fun et intéressant, même si aujourd’hui ça reste différent que le public est assis mais mais c’est 160 personnes.
Filippa : Aujourd’hui c’est une grande différence il y a de nouveau 160 personnes . Vous devez porter des masques ?

Oui, nous devons garder nos masques, on doit rester assis et on ne peut pas ramener à boire…
Filippa : Alors peut être que des gens quitteront le show pour aller chercher une bière et revenir ….

L’avantage c’est qu’on ne se fait pas bousculer et que la moitié ne finit pas par terre ! [rires]
Vous avez fait un Live Wacken WorldWide [NLDR : que l’on peut comparer à notre Hellfest from Home]. J’ai l’impression que vous vous êtes éclatées ?
Filippa : On s’est vraiment éclatées !!
Guernica : On s’amuse toujours, peu importe le genre de concert que c’est,  on s’amuse toujours, on arrive gonflées à bloc et ce qui doit arriver arrivera ! Et je pense que ça marche bien comme ça pour nous, c’était vraiment fun, je me souviens qu’il faisait vraiment chaud la dedans.

A cause des pantalons en latex…
[rires] Ouiiiiiii !!!!
Guernica : c’est mon plus grand souvenir ! Ne pas porter de pantalons en latex sur scène !

Qu’avez- vous fait entre le mois de novembre et ce wacken-stream ?
Filippa : On a fait beaucoup de radio mais le public ne pouvait qu’ écouter , c’était du live , mais il n’y avait pas de public.
Guernica : On a fait aussi un truc a la télé suédoise , un événement caritatif en décembre.
Filippa : C’était un live , mais toujours pas de public, mais nous avons vu des gens sur les écrans ….

Votre bassiste Majsan ne sera pas présente sur scène avec vous ce soir et pour la tournée pour les raisons qu’elle a évoqué sur son compte Insta avant hier. Comment est-ce que ça va se passer pour vous ?
Guernica : Nous avons une excellente remplaçante , chaque concert ou événement qu’elle ne peut pas faire nous avons toujours une solution et des personnes prêtes à nous aider. La pandémie a été un coup dur pour nous tous et on la soutient dans son choix mais le groupe doit continuer et nous avons une super remplaçante.

Ce soir ça sera donc la grande première, le coup d’envoie comme on dit , d’une longue série de dates. J’en ai compté 88  d’aujourd’hui jusqu’au 21 décembre. Vous carburez à quoi ?
Filippa : Très bonne question !! Hahaha !!! En fait, nous avons dit notre manager que nous étions très disponibles et lorsque nous avons vu le programme on s’est dit « ooooh merde ! On a été choquée.
Guernica :  On essaie de ne pas y penser
Filipa : Il faut vivre le moment présent !

Après tout ce temps sans concerts c’est quasiment un par jour ?
Filippa : On va tout juste revenir à la maison pour les fêtes de Noël.
Guernica : On est super chanceuses et bénis d’avoir été autant bookés mais ça va être très fatiguant.
Filippa : Ce dont on a besoin pour survivre , c’est de décomposer la tournée et voir a chaque show s’il y a une connection : Où est ce que je vais ? Où est cet endroit ? Quel est ce club ? Qui habite ici ? pour les fractionner dans nos esprits,  tu vois ? , ça facilite la connexion.

Içi il y presque autant d’allemands que de français, il suffit de traverser le pont et on est en Allemagne
L’Allemagne est presque notre deuxième maison !  

Vous revenez encore en France cet été pour deux dates : pour le Motocultor Festival en août et en septembre pour le RaismesFfest.
Filippa : J’adore la France , ça me plairait bien d’y vivre…
Guernica: Filippa c’est la petite française du groupe !

Alors, tu parles français ? Aviez-vous déjà joué en France ?
Filippa (en français): Je parle mal français …..  (puis en anglais) mais ça serait une bonne chose de venir vivre ici pour apprendre. J’aimerais vivre en Provence, ça serait bien pour se reposer entre deux tournées.
Guernica : Nous avons déjà ouvert pour Backyard Babies nous avons été à Paris et j’aime beaucoup la nourriture, le fromage.

J’essaie de faire un jeu de mots avec « Heatwave » depuis tout à l’heure parce qu’ il a fait vraiment pourri comme temps jusqu’à aujourd’hui, c’est un peu comme si vous aviez apporté
Guernica : Nous avons apporté de la chaleur !!!

Exactement ! Merci les filles !