WARFIELD
Face To Face
Death metaloya
Studiotic Label
★★★★☆


À La Réunion, Warfield s’est déjà taillé une solide réputation depuis sa formation en 2006. Et il a marqué les esprits de ceux qui ont vu le groupe lorsqu’il est venu en France défendre ce EP 4 titres en 2018. Après Seven Skins, un solide deuxième album produit en 2016 par Stéphane Buriez (membre de Loudblast, Clearcut, Sinsaneum, mais également producteur de BTM, Tagada Jones, Black Bomb A, Dislocation, Parabellum, Allan Théo…), Face To Face confirmait le fort potentiel du quartette tout en esquissant des audaces stylistiques surprenantes. On pensait jusque là très fort à Sepultura, pour lequel Warfield a ouvert naguère bien qu’il vénère encore plus Gojira, y compris sur le morceau d’ouverture, « Walk Or Die », mais, avec le puissant « Human Wise » et surtout le monumental « Dor Dor », Fly (chant), Olivier (Guitare, chant), Alexandre (guitare, chant) et Guillaume (batterie) se sont comme mués en une version black metal mélodique de Manu Chao qui repousse donc très loin les limites du genre. Dommage que ce soit si court. Si le EP était l’avant-garde d’un album plus consistant, celui-ci tarde malheureusement à venir. À surveiller en 2020, cela va de soi. [Jean-Pierre Sabouret]